Cet article vous donnera des pistes quant au  choix de la technologie d’impression 3D plastique la mieux adaptée à votre projet.
En effet, en matière de fabrication additive et notamment plastique, différentes technologies sont utilisées.

Technologie FDM,  Dépôt de fil fondu

C’est l’entrée de gamme, les imprimantes 3D utilisant cette technologie s’adressent surtout aux particuliers qui fabriquent des petites séries.
D’ailleurs, il existe beaucoup de ce type d’imprimantes disponibles sur le marché à des coûts abordables.
Cette technique fonctionne par dépôts successifs d’un filament de plastique ou de métal. Une buse d’extrusion, par laquelle passe ce filament, vient déposer la matière en suivant le chemin défini par le fichier CAO. Elle est chauffée à plus de 185 ° C, faisant fondre le matériau au fur et à mesure de l’impression. La matière est déposée en couches très fines (0,04 mm d’épaisseur en moyenne). La pièce est donc construite couche après couche, de la base à son sommet. Avec la FDM, de nombreux matériaux sont envisageables. Les plastiques de type ABS ou PLA sont généralement privilégiés, avec un large choix de coloris (rouge, jaune, vert, bleu, gris, blanc, noir, entre autres).

Technologie SLS, Frittage Laser

Un laser permet de fusionner les particules de poudre (fusion laser)
Comme beaucoup de procédés d’impression 3D, la technologie SLS vient former couche par couche un objet à partir d’un fichier STL.
Le frittage laser, une des technologies de fabrication additive, a recours à des matériaux d’impression sous forme de poudre (au contraire d’un filament plastique ou d’une résine liquide) et de l’utilisation d’un laser pour durcir la matière. La technologie SLS est originellement utilisée pour le prototypage rapide mais sert de plus en plus à la production de pièces fonctionnelles finales.
Elle possède de nombreux avantages :

  • une grande précision d’impression,
  • une large gamme de matériaux utilisables (polymères, composites, métaux, …)

Grâce au frittage laser, il est aussi possible de fabriquer des pièces métalliques à partir de matériaux métalliques, ce qui reste encore très rare avec les autres procédés.
Les applications de la SLS sont très variées : outils, dentisterie, aérospatiale, industrie automobile, architecture, décoration, design…

fabrication additive plastique 3D